Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Sismics 2012 joue l'ouverture et passe d'un événement centré sur la bande dessinée à un festival d'images. Au menu de cette édition qui se déroulera du 4 au 10 juin à Sierre (VS), quatorze expositions voulues "populaires mais de qualité".

Parmi les expositions présentées figure "Les Valaisans dans l'espace". Elle raconte l'histoire de ce qui fut d'abord un dessin animé sur internet avant de devenir un film avec "La guerre des romands". Le public pourra découvrir des croquis, des dessins, des photos, des costumes et des décors, a indiqué mercredi à la presse Stéphane Sassano, nouveau président du festival.

"Batman"

Le travail de Randy Duburke, illustrateur et scénariste américain, sera également à l'honneur avec notamment des couvertures des comics "Batman". L'univers graphique et la narration "brutale et poétique" de l'auteur français Cromwell, formé à l'école de l'image Gobelins à Paris, font aussi l'objet d'une exposition.

Plus "underground" et "très éclectique", l'exposition sur le collectif "Soldes", créée en collaboration avec l'événement organisé par la galerie Papier Gras et l'espace Labo à Genève. Pour chaque expo présentée aux Caves Tavelli, les organisateurs ont voulu une scénographie qui devrait "plonger le visiteur dans des univers différents".

5000 visiteurs espérés

L'édition 2012 du Sismics met l'accent sur les visites guidées, gratuites, et reconduit les ateliers pour les écoles et le public. Quelque 400 élèves pourront s'initier notamment à l'animation et au graffiti.

Les organisateurs espèrent attirer quelque 5000 visiteurs. Ce serait la moitié de la fréquentation de l'an dernier, qui était due en grande partie aux grands concerts programmés durant le festival. Ces grands concerts ont été supprimés, le Sismics souhaitant se recentrer sur les expositions.

ATS