Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Marsupilami, animal jaune et tacheté, inventé en 1952 par le dessinateur belge André Franquin, fêtait ce mardi ses 60 ans. Il continue d'inspirer la bande dessinée et le cinéma quinze ans après la mort de son créateur.

Le Marsupilami apparaît le 31 janvier 1952 dans "Spirou et les héritiers" sous la plume de Franquin, quand le populaire groom et son ami Fantasio parcourent la forêt de "Palombie", région retirée d'Amérique du Sud.

Le nom de ce sympathique animal, capable de rebondir sur sa queue démesurée et qui communique par onomatopées, les célèbres "houba, houba !" ou "houba houba hop !", désigne à la fois son appartenance à la famille des marsupiaux (marsu-), sa proximité avec le "pilou-pilou" ("The Jeep" en anglais), animal inventé par Segar, le créateur de Popeye (pil-), et son caractère très amical (-ami).

Cet être hybride et attachant est devenu au fil des années un personnage à part entière, passant du statut de second rôle à celui de héros.

Une famille de marsupilamis

A la fin des années 1980, après une quinzaine d'aventures avec Spirou, l'animal jaune décroche sa propre série, dédiée et dessinée par Batem et scénarisée par divers auteurs, notamment Greg et Yann, qui mettent en scène une famille de marsupilamis sauvages.

Depuis novembre 2011, les petits marsupilamis ont aussi droit à une série rien que pour eux : "Marsu Kids" (Marsu Productions), dont le le premier tome, "Sorti de l'oeuf", est apparu sous le pinceau de Didier Conrad et de Wilbur. Dotés eux aussi d'une longue queue, ils déjouent la vigilance de leurs parents et se lancent dans des aventures marsupilamiesques.

La bestiole fétiche de Franquin a aussi inspiré les réalisateurs de la télévision et du cinéma. Le cinéaste français Alain Chabat a adapté les aventures du Marsupilami après plusieurs années de travail. La sortie du film, avec Jamel Debouzze, est prévue pour le 4 avril 2012.

ATS