Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marseille - Le juge Philippe Dorcet s'est rendu à Genève dans le cadre d'une enquête sur un possible blanchiment d'argent en Suisse par plusieurs figures du banditisme marseillais. Des perquisitions ont eu lieu.
Le magistrat français, accompagné de policiers parisiens et marseillais, a assisté à ces perquisitions de sociétés et à des saisies de relevés bancaires menées sous la direction de la doyenne des juges d'instructions de Genève, Alix Francotte Conus.
Le magistrat marseillais avait ouvert en janvier une information judiciaire qui avait débouché sur l'interpellation en juin, sur la Côte d'Azur, de Gérald et Michel Campanella ainsi que de Bernard Barresi, en fuite depuis 18 ans après l'attaque d'un fourgon blindé près de Mulhouse.
L'enquête porte sur des faits "d'infraction à la législation des jeux en bande organisée, association de malfaiteurs, blanchiment en bande organisée, non justification de ressources et extorsion de fonds en bande organisée".
Michel et Gérald Campanella ainsi que Bernard Barresi sont soupçonnés par les enquêteurs de régner sur les jeux et le monde de la nuit du Sud-est de la France.
Ils avaient été arrêtés avec une vingtaine de personnes sur un yacht amarré à Golfe-Juan (Alpes-Maritimes), lors d'une opération de grande ampleur qui avait mobilisé 170 policiers.
Alexandre Rodriguez, président du fabriquant de yachts de luxe Rodriguez Group, a aussi été inculpé dans le cadre de cette affaire et incarcéré à la maison d'arrêt de la Farlède dans le Var.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS