Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dacca - Plus de 300 personnes ont été arrêtées au Bangladesh où le principal parti d'opposition avait appelé à une grève générale. Des centaines de manifestants ont été dispersés à coup de gaz lacrymogène et de matraques par les forces de sécurité dans la capitale Dacca.
Au moins 12 000 policiers et membres la Force d'action rapide ont été déployés pour parer à des troubles dans la capitale de 13 millions d'habitants où la plupart des bureaux et commerces étaient fermés dimanche.
Un député du parti nationaliste du Bangladesh (BNP, opposition) a été blessé lors de heurts à l'Université de Dacca entre partisans et adversaires de la grève, a précisé un porte-parole de la police, Walid Hossain.
Le parlementaire a été transféré à l'hôpital puis placé en état d'arrestation, également selon la même source.
Le BNP, à l'initiative de la grève, accuse le gouvernement de la Ligue Awami d'être incapable d'approvisionner correctement la population en eau, en électricité et en gaz. Il lui reproche aussi de procéder à des arrestations "arbitraires" et au harcèlement de ses partisans.
Cette grève générale est la première depuis l'accession au pouvoir en janvier 2009 de la Ligue Awami après sa victoire aux législatives un mois plus tôt.
Selon la police, les transports et les transactions commerciales ont été paralysés dans l'ensemble du pays en raison de la grève.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS