Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs dizaines blessées dimanche à travers le Bangladesh lors d'affrontements entre la police et des sympathisants de l'opposition. Les manifestants réclamaient des élections anticipées.

Selon la police, une personne a été tuée d'un coup de couteau lors d'une échauffourée entre les sympathisants du parti d'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh (BNP), et le parti au pouvoir, dans la vieille ville de Dacca. Une autre est morte à Enayetpur, dans le nord-ouest du pays, a-t-elle précisé.

Le BNP avait appelé à manifester dimanche pour réclamer des élections anticipées, sous la tutelle d'un gouvernement de transition.

Selon un porte-parole du BNP, Rizvi Ahmed, trois autres sympathisants du parti d'opposition ont été tués, par la police ou des sympathisants du parti au pouvoir.

Les forces de l'ordre ont arrêté une cinquantaine de personnes à Dacca et décompté onze véhicules incendiés, a déclaré Masadur Rahman, porte-parole de la police de la capitale. Quelque 10'000 policiers ont été déployés pour empêcher le blocage des principaux axes de circulation dans le pays, mais plusieurs routes étaient fermées, selon les autorités locales.

Le Bangladesh est régulièrement secoué par des grèves de grande ampleur ou des manifestations et flambées de violences.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS