Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une vive polémique avait suivi la nomination au Conseil de sécurité nationale de Steve Bannon, contempteur virulent de "l'establishment" et des "élites" et ancien patron du très droitier site Breitbart News (archives).

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Le président américain Donald Trump a remanié son Conseil national de sécurité. Il en a exclu son proche conseiller Steven Bannon, a-t-on appris mercredi auprès d'un responsable de la Maison blanche.

La désignation fin janvier au sein de cette instance présidentielle du "stratège en chef" de la Maison blanche, figure de la droite "alternative" proche des courants nationalistes et suprémacistes blancs, avait fait grincer des dents.

Plusieurs responsables républicains et d'anciens hauts responsables du renseignement s'étaient inquiétés de la présence d'un "idéologue" susceptible de "politiser" cette instance créée après la deuxième Guerre mondiale pour conseiller le président sur les questions liées à la sécurité et à la politique étrangère.

Le Conseil national de sécurité a déjà traversé des turbulences depuis le début de l'ère Trump avec la démission contrainte, mi-février, de son chef, Michael Flynn, pour ses contacts cachés avec l'ambassadeur de Russie à Washington, et son remplacement par le général Herbert Raymond McMaster.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS