Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque britannique HSBC va payer une amende de 1,92 milliard de dollars dans le cadre d'un accord à l'amiable avec les autorités américaines. Celles-ci l'avaient accusée de non respect des règles en matière de blanchiment d'argent.

"Nous assumons la responsabilité de nos erreurs passées. Nous avons déjà dit que nous en sommes profondément désolés et nous le disons une nouvelle fois", déclare Stuart Gulliver, directeur général de HSBC, cité mardi dans un communiqué.

Le 5 novembre, le groupe avait annoncé avoir inscrit dans ses comptes une provision de 1,5 milliard de dollars pour couvrir l'amende susceptible de lui être infligée dans ce dossier qui porte entre autres sur des soupçons d'infraction à la législation sur le blanchiment au Mexique. Mais Stuart Gulliver avait alors prévenu que le coût final pourrait être nettement plus élevé.

En juillet, une sous-commission du Sénat américain avait publié un rapport accusant HSBC d'avoir aidé certains de ses clients à transférer des fonds d'origine suspecte hors du Mexique, d'Iran, des îles Caïman, d'Arabie saoudite ou de Syrie. La banque avait alors présenté des excuses publiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS