Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Banque cantonale de Zurich a vu son bénéfice net fondre d'un tiers au 1er semestre. Le versement d'un montant de 150 millions en faveur de sa caisse de pension l'a ramené à 242 millions de francs, contre 357 millions au terme de la même période de l'an passé.

Hors ce facteur, la plus grande des banques cantonales suisses a dégagé un bénéfice net en progression de 9,9% à 392 millions de francs. La performance a été notamment favorisée par la bonne tenue des opérations d'intérêts, dont le produit a crû de 5,3% à 593 millions, a indiqué vendredi la Banque cantonale de Zurich (BCZ).

Le négoce des titres a également connu une évolution favorable en rebondissant de près de moitié pour générer 225 millions de francs, permettant de rattraper la baisse de 1,6% à 269 millions des recettes de commissions et services. Au final, le produit d'exploitation total a augmenté de 9,1% à 1,1 milliard.

Primauté des cotisations

Le versement des 150 millions de francs pour la caisse de pension s'explique par le passage du système de la primauté des prestations à celui de la primauté des cotisations. L'établissement veut par cette mesure empêcher le subventionnement croisé des classes d'âge entre les collaborateurs.

Il s'agit d'une pratique qui s'étend à travers la Suisse, notamment au sein des collectivités publiques. La mesure est réputée apporter davantage d'efficacité dans un contexte marqué par des rendements boursiers plus faibles sur la durée. Elle offre une sécurité budgétaire, le niveau des cotisations étant connu à l'avance.

Conflit fiscal

Au-delà, la BCZ se trouve confrontée, à l'instar de dix autres établissements suisses, à l'affaire du différend fiscal avec les Etats-Unis, avec la perspective de devoir payer à terme une amende. Au premier semestre, elle a passé en compte une provision pour risques divers de 25 millions de francs.

Au stade actuel, la banque zurichoise part du principe qu'un règlement financier du conflit ne devrait pas survenir en 2012. Elle mène pour l'heure des négociations avec les autorités américaines, après avoir transmis des données contenant entre autres contenus des noms de ses employés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS