Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le PDC veut frapper un coup contre les bonus excessifs "incessants et choquants dans l'industrie de la finance". Les rémunérations dépassant 3 millions ne devraient pouvoir être attribuées que si l'entreprise possède des réserves financières suffisantes, selon le parti.
Les rémunérations qui excèdent trois millions par personne devraient être traitées juridiquement comme des répartitions de bénéfice, a expliqué le conseiller national Pirmin Bischof (PDC/SO). Comme les dividendes, elles devraient être adoptées par l'assemblée générale. Et l'entreprise ne pourrait plus les déduire fiscalement.
Cette idée fait partie d'un paquet qui sera soumis au groupe parlementaire démocrate chrétien le 21 mai. L'accord avec les Etats-Unis ne devrait recevoir l'aval du parti que si UBS s'engage à payer les coûts découlant de la demande administrative d'entraide, soit quelque 40 millions.
La grande banque devrait en outre reprendre les papiers toxiques garantis par la Banque nationale, qui correspond à une dette de 23 milliards, d'ici la fin de l'année. Le PDC attend aussi du conseil d'administration d'UBS qu'il examine la possibilité de déposer une plainte civile contre les anciens dirigeants, d'après le président Christophe Darbellay.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS