Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lara Gut a sans doute perdu son globe du super-G. La Tessinoise a dû se contenter d'une modeste 10e place à Bansko (Bul), où l'Autrichienne Anna Fenninger a conquis une nouvelle victoire.

Meilleure super-géantiste l'hiver dernier, mais moins régulière cette saison, Lara Gut a livré lundi l'une de ses moins bonnes prestations dans la discipline. Sur une piste très technique, qui aurait dû a priori lui convenir, la skieuse de Comano a multiplié les approximations. Brouillonne, en retard sur certaines trajectoires et trop souvent en dérapage, elle a concédé plus d'une seconde à ses habituelles rivales, les Anna Fenninger (1ère), Tina Maze (2e) et autre Lindsey Vonn (3e).

Alors qu'il ne reste plus que deux super-G au calendrier - voire trois si celui annulé samedi est reprogrammé -, Lara Gut accuse un retard de 156 points sur Anna Fenninger au classement de la discipline. Un handicap quasiment rédhibitoire, et d'autant plus au vu de la forme éblouissante de l'Autrichienne.

Double médaillée d'or aux Mondiaux de Beaver Creek, puis vainqueur à trois reprises pour son retour en Coupe du monde, Anna Fenninger est irrésistible en cette fin de saison. Preuve de la confiance qui habite actuellement la Salzbourgeoise, elle n'a pas paniqué lundi lorsqu'elle a brièvement lâché son bâton droit, le récupérant en plein virage avant de filer vers la victoire.

Comme la veille en super-combiné, l'Autrichienne a devancé Tina Maze (à 0''16). Une Slovène qui n'en finit plus de perdre du terrain sur sa rivale au classement général de la Coupe du monde, où son avance n'est plus que de 44 points.

A l'image de Lara Gut, les autres Suissesses n'ont pas brillé à Bansko où, après trois jours de brouillard, le soleil était enfin au rendez-vous. Auteur d'une encourageante 6e place en super-combiné, Dominique Gisin n'a pas vraiment pu confirmer, se contentant du 14e rang. Cela s'est avéré encore plus difficile pour Fabienne Suter, à côté de son sujet et reléguée hors du top 15.

A noter finalement que ce super-G remplaçait celui annulé vendredi en raison du brouillard. Quant à celui de samedi, tombé à l'eau pour la même raison, il n'a pas encore été reprogrammé par la Fédération internationale (FIS).

Après ce long week-end en Bulgarie, la Coupe du monde dames va rejoindre Garmisch-Partenkirchen (All), où une descente (samedi) et un super-G (dimanche) sont programmés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS