Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ski alpin - Même en commettant des fautes, Lindsey Vonn reste la meilleure.
L'Américaine a su faire oublier deux grosses erreurs sur le haut du parcours en finissant très fort pour remporter son 51e succès en Coupe du monde lors du super-G de Bansko (Bul), devant la Liechtensteinoise Tina Weirather et l'Italienne Daniela Merighetti.
Après 50 secondes de course, Vonn comptait 61 centièmes de retard sur Weirather. Mais 25 secondes plus tard, à l'arrivée, elle en avait 5 d'avance, preuve de l'immense confiance qui l'habite. Ce nouveau succès, le 10e de la saison, permet à la championne de Vail de faire un pas probablement décisif vers la conquête du globe de cristal de la discipline et surtout du général de la Coupe du monde, où elle compte plus de 500 points d'avance sur la Slovène Tina Maze (4e dimanche) à huit courses de la fin.
Lindsey Vonn s'était déjà adjugé le classement général de la descente et du combiné cet hiver. Sur un plan historique, elle fond sur Vreni Schneider, alors qu'elle n'a que 27 ans. Son 51e succès la place en effet à quatre longueurs de la Glaronaise au nombre total de victoires et à onze de la recordwoman Annemarie Moser-Pröll (Aut).
Les Suissesses ont montré une belle réaction après le licenciement, pour raisons disciplinaires, de leur entraîneur de vitesse Stefan Abplanalp, dont elles étaient proches. Martina Schild, à la peine cette saison jusque-là, s'est classée 5e à 0''38, Lara Gut 7e à 0''63 et Fränzi Aufdenblatten 11e à 1'17, sans compter que Tina Weirather s'entraîne également avec le groupe. Fabienne Suter et Dominique Gisin sont toujours blessées.

ATS