Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Barack Obama est arrivé mercredi soir à la Maison Blanche au lendemain de sa réélection pour quatre ans à la tête des Etats-Unis. Dans son bureau, il va immédiatement retrouver des dossiers difficiles, dont le plus urgent est le "mur budgétaire".

Le président avait quitté en milieu d'après-midi Chicago pour Washington à bord de l'avion Air Force One, en compagnie de son épouse Michelle et de leurs deux filles. Le pilote Scott Turner et son équipage ont offert du gâteau au président pour célébrer sa réélection, a confié le porte-parole de M. Obama, Jay Carney, aux journalistes voyageant dans l'appareil.

Avant de partir de Chicago, où il a passé une courte nuit dans sa maison familiale des quartiers sud, le président s'est rendu au siège de son comité de campagne, au coeur de la grande ville du Midwest. Pendant plus d'une heure, il a remercié son équipe et serré des mains.

Le président américain a obtenu mardi soir 303 grands électeurs (il lui en fallait 270 pour gagner cette élection au suffrage universel indirect) contre 206 à M. Romney, la Floride restant toujours indécise mercredi. Au niveau national, il a emporté environ 50,2% des voix contre 48,3% à son rival.

Menace de récession

A Washington, M. Obama va immédiatement retrouver des dossiers difficiles, dont le plus urgent est le "mur budgétaire", expiration d'ici à la fin de l'année de dispositifs fiscaux et réglementaires. Selon des économistes, ce mur risque de faire replonger les Etats-Unis dans la récession si un accord n'est pas trouvé avec le Congrès.

Malgré sa victoire, M. Obama va devoir composer avec un pouvoir législatif dont les équilibres fondamentaux n'ont pas changé: une Chambre des représentants toujours dominée par ses adversaires républicains et un Sénat où ses alliés démocrates ont consolidé leur contrôle.

Cette configuration, qui restera en place jusqu'en janvier 2015, est précisément celle qui a mis les Etats-Unis plusieurs fois au bord de la crise budgétaire voire institutionnelle depuis 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS