Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

New York - Barack Obama a plaidé en faveur d'une réforme financière, soulignant que les Etats-Unis seraient dans le cas contraire condamnés à une nouvelle crise. Il a également enjoint Wall Street à soutenir la réforme.
"Il est essentiel que nous apprenions les leçons de cette crise, pour que nous ne nous condamnions pas à la répéter", a déclaré M. Obama dans ce discours, prononcé à Cooper Union, une université privée dans le sud de Manhattan, à quelques encablures de Wall Street, le quartier de la Bourse et des grandes banques.
"Ne vous y trompez pas, c'est exactement ce qui va se produire si nous laissons passer cette occasion" de remettre à plat le système de régulation des banques et autres institutions financières, dossier en cours d'examen au Sénat américain, a souligné le président.
En outre, il a assuré que l'argent des contribuables américains ne serait plus affecté au sauvetage des banques en difficultés. "Un vote pour la réforme est un vote pour mettre fin aux plans de sauvetage financés par les contribuables. C'est la vérité. Point final", a martelé M. Obama.
Un peu plus tôt, le secrétaire au Trésor Timothy Geithner s'était montré encore plus catégorique, affirmant que ces mêmes banques seraient "démantelées".
Dans son discours, M. Obama a pris soin de donner des gages aux investisseurs, leur assurant qu'il croyait au capitalisme et au "pouvoir du marché".
M. Obama s'est aussi dit convaincu qu'il était dans l'intérêt de Wall Street de coopérer avec lui et le Congrès pour réguler davantage le secteur, au lieu de s'opposer à la réforme en activant ses réseaux auprès des parlementaires.
L'intervention de M. Obama intervient alors que Wall Street est ébranlée par le scandale de la banque d'affaires Goldman Sachs, accusée par le gendarme américain de la Bourse d'avoir trompé à dessein des investisseurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS