Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président américain Barack Obama a affirmé lundi sur ABC News accepter l'idée qu'il ne serait pas le favori pour la présidentielle de 2012. Cependant, il se dit déterminé à faire campagne comme champion de la classe moyenne.

Interrogé sur Yahoo.com et sur la chaîne de télévision ABC au sujet d'un sondage montrant que 55% des Américains pensaient qu'il n'effectuerait qu'un mandat présidentiel (de 4 ans), M. Obama a répondu qu'il acceptait "tout à fait" l'idée de ne pas être favori.

La croissance languissante du marché de l'emploi aux Etats-Unis est encore loin d'avoir repris un rythme qui lui permettrait de regagner les plus de huit millions de postes perdus à cause de la récession de 2007-2009. M. Obama estime que le thème de l'économie jouera un rôle important dans la désignation du futur président.

Chômage élevé

Le taux de chômage officiel reste très élevé aux Etats-Unis, à 9,1% de la population active. Les sondages récents montrent également qu'une majorité d'Américains sont actuellement mécontents de la façon dont l'administration Obama gère l'économie du pays.

"Ca n'est pas grave. Je suis habitué à ne pas être le favori", a ajouté M. Obama. Il a également affirmé que la campagne du camp démocrate ne s'effectuerait pas que sur son bilan.

"En fin de compte, il s'agira de savoir qui a une vision pour l'avenir afin d'aider les familles de la classe moyenne et de reconquérir le rêve américain", a-t-il conclu.

Al-Qaïda affaibli

M. Obama a aussi indiqué à ABC News qu'il serait "très difficile" à Al Qaïda de lancer une nouvelle attaque d'envergure contre les Etats-Unis après les pertes subies par la direction de la mouvance.

Les forces spéciales américaines ont éliminé Oussama ben Laden en mai dernier dans son refuge des environs d'Islamabad. Des drones américains ont également éliminé des commandants du mouvement dans les zones pakistanaises qui jouxtent l'Afghanistan et le Yémen.

ATS