Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Barack Obama rassure les Américains à la veille de Thanksgiving

Barack Obama a tenté de rassurer les Américains mercredi en affirmant qu'il n'y a aucun risque à voyager à l'occasion des fêtes de Thanksgiving, qui commencent Jeudi. La sécurité a été renforcée dans les aéroports et autour des festivités prévues à travers le pays.

"Nous n'avons, pour l'instant, connaissance d'aucune information particulière et fiable indiquant un complot sur le territoire", a déclaré M. Obama devant la presse à la Maison blanche, en présence du directeur du FBI et d'autres responsables de la sécurité intérieure.

"Nous prenons toutes les mesures pour assurer la sécurité de notre territoire" après les attentats du 13 novembre à Paris, a-t-il ajouté. Près de 47 millions d'Américains devraient se déplacer à l'occasion de ce week-end très populaire, le plus chargé de l'année aux Etats-Unis. Environ 3,6 millions de voyageurs sont attendus dans les aéroports.

Ne pas modifier ses habitudes

"Je sais qu'en famille, autour de la table en mangeant, on discute des craintes que l'on éprouve à l'égard du terrorisme, et pour beaucoup, c'est la première fois depuis le 11 septembre", a dit Barack Obama. Mais, a-t-il ajouté, les Américains "ne doivent pas modifier leurs activités à l'occasion du traditionnel week-end de Thanksgiving" tout en restant vigilants à tout comportement suspect.

Le renforcement des mesures de sécurité dans les aéroports devrait se traduire par des retards, estiment certains spécialistes. En début de semaine, le FBI a adressé une note d'information à tous les services de police du pays mettant en garde contre la possibilité d'incidents similaires à ceux de Paris.

Le bureau fédéral a également transmis des renseignements sur le mode opératoire des attentats parisiens qui ont fait 130 morts. Le département d'Etat a publié lundi une mise en garde pour les déplacements à l'étranger, appelant les voyageurs américains à rester vigilants.

Les autorités de New York ont dit ne pas être informées de menaces spécifiques à l'occasion des festivités prévues, bien que l'Etat islamique ait diffusé la semaine passée une vidéo montrant des images de la ville.

Une dinde graciée

Plus tard dans la journée, Barack Obama a sacrifié à la tradition en graciant deux dindes lors d'une cérémonie dans la roseraie de la Maison blanche. Les volatiles se prénomme "Abe" et "Honest". A cette occasion, le président américain était entouré de ses filles Sasha et Malia, ainsi que du président de la Fédération nationale des dindes, Jihad Douglas.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.