Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque britannique Barclays a annoncé mercredi être passée dans le rouge sur les neuf premier mois de l'année en raison d'une importante provision et a indiqué faire l'objet de deux nouvelles enquêtes règlementaires aux Etats-Unis.

Le groupe a essuyé une perte nette de 200 millions de livres (environ 300 millions de francs) sur la période, contre un bénéfice de 2,7 milliards un an auparavant.

Les résultats ont notamment été plombés par une nouvelle provision au troisième trimestre, déjà annoncée, de 700 millions de livres pour régler des litiges sur des ventes forcées d'assurance-crédit.

Hors cet éléments exceptionnel, le bénéfice ajusté avant impôts au troisième trimestre a progressé de 29% à 1,72 milliard de livres, grâce à l'activité de banque d'investissement.

"Ces résultats démontrent que nous continuons a bénéficier d'une bonne dynamique dans nos différentes activités malgré les difficultés auxquelles nous avons été confrontés durant cette période", a commenté le directeur général Antony Jenkins, qui a été nommé fin août pour succéder à Bod Diamond à la suite du scandale des manipulations du taux Libor par la banque.

"La performance au mois d'octobre a continué a être affectée par l'environnement économique difficile et par des faibles volumes sur les marchés", indique Barclays, qui se dit "prudente".

Enquête aux Etats-Unis

Durant le trimestre, l'exposition à la dette souveraine des pays les plus faibles de la zone euro (Espagne, Chypre, Grèce, Italie, Irlande, Portugal) a reculé de 15% à 4,8 milliards de livres.

La banque indique par ailleurs coopérer aux Etats-Unis avec le département de la justice (DoJ) et les autorités boursières (SEC) dans une enquête relative à une possible infraction à la loi sur la corruption de responsables étrangers, sans fournir d'autre détail.

Une autre enquête concerne cette fois l'activité de courtage d'énergie dans l'ouest des Etats-Unis, entre fin 2006 et 2008. Le groupe indique vouloir se défendre "vigoureusement" dans cette affaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS