Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'emploi a poursuivi sa progression au troisième trimestre 2011. A fin septembre, la Suisse dénombrait 4,047 millions de postes, soit une hausse de 0,7% sur un an. Des premiers signes de ralentissement sont toutefois observés pour la première fois depuis deux ans.

Les secteurs secondaire et tertiaire affichent tous deux des valeurs en hausse, respectivement de 1% et de 0,7%, a souligné lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Un quart des branches du secteur secondaire présentent une évolution négative en rythme annuel. En valeurs absolues, les fluctuations tant à la hausse qu'à la baisse ne sont guère marquées. Seule l'horlogerie se démarque avec 5000 emplois supplémentaires.

Santé au beau fixe

Le secteur tertiaire se caractérise par de plus grandes disparités: deux branches sur cinq reculent par rapport à l'année précédente. Le soleil brille pour le domaine de la santé qui présente la plus forte augmentation annuelle en valeurs absolues avec une hausse de 11'000 postes. Le ciel se couvre en revanche pour l'hôtellerie et le commerce de détail qui perdent respectivement 10'000 et 7000 emplois.

Les difficultés de recrutement de personnel qualifié se sont quant à elles accentuées. Elles ont progressé de 2,5% tant dans le secteur secondaire que tertiaire par rapport au même trimestre de l'année précédente.

Par rapport à 2010, la croissance de l'emploi a le mieux résisté dans la région lémanique (+2,2%). Elle s'est accrue de 1% dans l'espace Mittelland et de 0,7% à Zurich. La hausse est plus modérée dans la Suisse du Nord-Ouest et en Suisse orientale (+0,3% chacune). Par contre l'emploi a stagné au Tessin (0,0%) et reculé en Suisse centrale (-1%).

Ralentissement en vue

L'indicateur anticipant l'évolution de l'emploi ressort en léger repli de -0,9% en variation annuelle, fait remarquer l'OFS. Le nombre de places vacantes s'inscrit également à la baisse, à -0,3%.

Malgré cela, la croissance devrait persister au prochain trimestre. L'OFS s'attend à 1,03 million d'emplois supplémentaires dans le secteur tertiaire et presque autant (1,02 million) dans le secteur secondaire.

ATS