Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Hockey sur glace - Langenthal est revenu à 2-1 dans la barrage de promotion/relégation LNA/LNB en s'imposant 3-1 à la Valascia d'Ambri-Piotta.
L'équipe de Heinz Ehlers a bénéficié de deux facteurs déterminants: tout d'abord l'état de grâce de son portier Marc Eichmann et, surtout, la ridicule faiblesse des Léventins.
Ambri a certes copieusement dominé des débats ne volant guère haut. Assurant 60 minutes durant un véritable siège devant les buts d'Eichmann, les hommes de Kevin Constantine n'ont eu de cesse d'étaler au grand jour leurs lacunes à la finition, souvent par maladresse, parfois par malchance (poteau de Pestoni), mais aussi à cause d'un dernier rempart bernois particulièrement inspiré.
Le 1-0 signé Schlagenhauf à la 32e aurait pourtant dû mettre les Tessinois sur la voie. Il n'en fut rien. Gruber, presque par hasard, a égalisé à la 35e. Weber inscrivait 1-2 à la 58e sans trop savoir comment non plus. Le 3-1, dans le but vide, est à mettre à l'actif de Tschannen (59'55). Des réussites qui peuvent en partie s'expliquer par le manque de confiance qu'accuse le portier Thomas Bäumle, remplaçant de Nolan Schaefer durant la saison régulière et les play-off mais titulaire en raison de la limitation du nombre d'étrangers pour ce barrage.
Ambri n'est toutefois pas encore mort, loin de là. Sauf cataclysme, les Tessinois resteront une saison de plus en LNA, tant Langenthal n'a l'air de disputer cette série que pour les recettes de billeterie qu'elle génère. Les amoureux de la Montanara assurent que les Léventins ont leur place dans l'élite. Du strict point de vue du jeu, difficile de leur donner raison. Espérons que les Lausannois - joueurs, dirigeants et supporters - ne regardent pas cette série. Leurs regrets n'en seraient que plus grands...

ATS