Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré une croissance des volumes, Barry Callebaut a vu ses revenus reculer au cours du premier trimestre 2011/2012 (clos au 30 novembre). Le chiffre d'affaires du premier producteur mondial de produits à base de cacao et chocolat a baissé de 4,1% à 1,3 milliard de francs.

En monnaies locales, en revanche, il progresse de 5%, a indiqué mardi le groupe établi à Zurich qui réalise la majeure partie de ses affaires en monnaies étrangères. Le volume des ventes a lui augmenté de 2,6% de septembre à novembre à 362'637 tonnes. Barry Callebaut se félicite d'avoir "surperformé le marché mondial du chocolat", qui lui a reculé de 0,7% au cours de la même période.

La croissance revient sur les marchés-clés et les objectifs financiers devraient être atteints, commente le patron du groupe, Juergen Steinemann, dans le communiqué. Le chocolatier s'est fixé jusqu'en 2012/2013 une croissance moyenne du volume de 6 à 8% et une évolution de l'EBIT au moins en phase avec celle-ci.

Sous-traitance

Par ailleurs, le groupe a conclu un accord de sous-traitance à long terme avec le Grupo Bimbo SAB de CV, leader en Amérique latine du secteur boulangerie. Le contrat porte sur la fourniture de jusqu'à 32'000 tonnes de produits en chocolat par an.

Le chocolatier zurichois prévoit un investissement d'environ 15 millions de francs, a-t-il indiqué mardi dans son communiqué. Il approvisionnera depuis ses sites de Toluca et Monterrey les usines de Bimbo pour le marché domestique.

Pour M. Steinemann, l'accord confirme la tendance à la sous-traitance et la stratégie du groupe centrée sur les marchés émergents. Le géant mexicain possède 155 usines et 1000 centres de distribution dans 19 pays d'Amérique et d'Asie.

ATS