Toute l'actu en bref

La chute des volumes écoulés chez Barry Callebaut reflète l'abandon de contrats peu rentables (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

Barry Callebaut a démarré son exercice décalé 2016/2017 en douceur. Le chocolatier industriel zurichois a généré près de 1,9 milliard de francs de chiffre d'affaires au premier trimestre, en hausse de 4,2% sur un an. Les volumes eux sont en léger recul.

Pour la période allant de septembre à fin novembre, les volumes écoulés se sont quelque peu tassés (-0,4%) à environ 492'900 tonnes, indique mercredi Barry Callebaut dans un communiqué. Une évolution qui reflète l'abandon de contrats peu rentable dans le segment Global Cocoa (-8,6% en volumes).

Malgré la chute des quantités, Global Cocoa a étoffé ses recettes de 4,5% (en monnaies locales) à 588 millions de francs. "Nous avons connu un début stable d'exercice, avec le projet Cocoa Leadership en bonne voie, toutes les régions enregistrant une croissance solide supérieure au marché", souligne le patron Antoine de Saint-Affrique, cité dans le communiqué.

Tandis que le marché mondial de la confiserie reste en déclin, les divisions du groupe ont connu une évolution différenciée. Le segment des clients industriels a vu ses volumes (+0,4%) et ses revenus (+0,1% à 1 milliard de francs) stagner. Gourmet & Spécialités en revanche a vu bondir les livraisons (+14,3%) et le chiffre d'affaires (+11,8%).

Par région, la zone Europe/Moyen-Orient et l'Afrique a progressé de 3,3% à l'aune des revenus et l'Asie/Pacifique de 10,2%. Dans les Amériques, la demande s'est détériorée (-0,2%), suivant le cours des matières premières.

Le groupe zurichois confirme par ailleurs ses objectifs pour 2017/2018. La direction table toujours sur une croissance du volume de 4 à 6% et un EBIT supérieur à la croissance du volume en monnaies locales.

ATS

 Toute l'actu en bref