Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Barry Callebaut a vu son bénéfice net reculer de 18,5% au premier semestre de son exercice décalé 2015/2016 (clos fin février) à 107,9 millions de francs. Le chiffre d'affaires du chocolatier industriel zurichois s'est monté à 3,42 milliards (+5,6% sur un an).

"Nous avons enregistré de solides résultats malgré des conditions de marché très difficiles. Notre croissance en volume représente une performance vigoureuse et régulière", a indiqué mercredi Antoine de Saint-Affrique, directeur général, cité dans un communiqué, précisant que l'évolution semestrielle était conforme à ses attentes.

"Notre chiffre d’affaires reflète l’impact négatif prévu de la faiblesse du marché des produits à base de cacao et un effet de change négatif important. Notre recherche d’une 'croissance intelligente' donne de bons résultats", a encore relevé le Français.

Franc fort

Barry Callebaut a donc souffert de l'impact négatif du franc fort. Donné en monnaies locales, le chiffre d'affaires affiche ainsi une progression de 11,7% par rapport au premier semestre de l'exercice précédent.

Au niveau opérationnel, le groupe présente une contraction de 8,4% de son bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) à 200,7 millions de francs. Ici aussi, la valorisation du franc suisse a pesé, car hors de ce facteur, la diminution se limite à 0,3%.

Pour la suite de l'exercice en cours, Antoine de Saint-Affrique fait preuve de prudence. "Comme prévu, l’année restera difficile du point de vue de la rentabilité, en raison de la situation actuelle du marché des produits à base de cacao", explique-t-il.

ATS