Navigation

Barty reine de Roland-Garros et dauphine d'Osaka

Ce contenu a été publié le 08 juin 2019 - 17:53
(Keystone-ATS)

Ashleigh Barty (no 8) est la nouvelle championne de Roland-Garros.

L'Australienne a maîtrisé son sujet en finale, dominant la Tchèque Marketa Vondrousova (WTA 38) 6-1 6-3 pour cueillir son premier titre du Grand Chelem. Elle grimpera à la 2e place mondiale lundi.

Agée de 23 ans, la joueuse du Queensland - dont le slice de revers fait merveille sur terre battue - est la première Australienne à conquérir un trophée majeur depuis le sacre de Samantha Stosur en 2011 à New York. Sa dernière compatriote à avoir triomphé sur l'ocre parisienne était Margaret Court, en 1973.

A 136 points d'Osaka

Ce titre permet donc à Ashleigh Barty de devenir la dauphine de Naomi Osaka dans le classement WTA. Elle peut même rêver de détrôner rapidement la Japonaise, dont l'avance ne sera que de 136 points lundi. Elle abordera en pleine confiance la saison sur gazon, sa surface de prédilection.

La progression d'Ashleigh Barty fut d'ailleurs fulgurante. Retirée du circuit WTA entre septembre 2014 et mai 2016 afin de tenter sa chance en... cricket, elle avait fait sa réapparition dans le classement mondial le 6 juin 2016, à la 623e place. L'Australienne, qui avait conclu l'exercice 2016 au 325e rang, est entrée dans le top 10 le 1er avril dernier après avoir conquis le titre à Miami.

Plus riche de 2,3 millions d'euros, Ashleigh Barty a survolé les débats dans une finale qui n'a duré que 70' et a démarré peu après 16h30 sous un soleil retrouvé. Elle a nettement mieux maîtrisé ses nerfs que Marketa Vondrousova (19 ans), lauréate-surprise en avril 2017 de l'unique édition d'un tournoi de Bienne qu'elle avait abordé au 233e rang de la hiérarchie.

Un joli lot de consolation pour Vondrousova

Ce duel entre deux joueuses qui n'avaient jusque-là jamais figuré dans le dernier carré d'un "Major" a rapidement tourné en faveur d'Ashleigh Barty. Rattrapée par une pression qu'elle a moins l'habitude de gérer que son adversaire, Marketa Vondrousova n'a jamais semblé en mesure d'aller au bout de son rêve. Elle a ainsi armé son premier coup gagnant après 23' de jeu.

Marketa Vondrousova, qui était alors menée 4-1 0/40 sur son service, a certes offert une plus belle résistance dans la deuxième manche. Mais la gauchère tchèque n'est pas parvenue à effacer le break concédé dès le premier jeu de ce deuxième set. Elle se consolera avec un chèque de 1,18 million d'euros, qui lui permet quasiment de doubler ses gains en carrière, et se hissera au 16e rang mondial.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.