Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La 40e édition de Baselworld inaugurera jeudi une année horlogère 2012 encore faste, mais moins dynamique que l'exercice exceptionnel de 2011. Le contexte économique peu favorable, associé à une profonde mutation du paysage horloger, posent des défis pour l'avenir.

"La branche aura besoin dans les années à venir des capacités d'adaptation dont elle a fait preuve jusqu'ici", a indiqué mercredi à Bâle Jacques Duchêne, président des exposants à Baselworld.

"La concentration dans la production et dans la distribution modifie les forces dans la branche", a-t-il ajouté lors de la journée de la presse, un jour avant l'ouverture officielle du premier salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie.

Ce rendez-vous incontournable pour les professionnels du secteur accueillera jusqu'au 15 mars 1815 exposants venus de 41 pays. Au total, 456 marques suisses sont représentées, dont 292 pour les montres seulement, le reste se partageant entre la sous-traitance horlogère (124) et la bijouterie (40).

Quelque 3000 journalistes couvrent l'événement et plus de 100'000 visiteurs sont attendus. La manifestation sera inaugurée par le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann.

Nouveau record

En dépit de l'évolution à plusieurs vitesses du marché, qui voit les mastodontes s'étoffer, alors que les petites maisons sont nettement plus à la peine, l'horlogerie suisse s'apprête à franchir allègrement la barre des 20 milliards de francs d'exportations cette année, après un record de 19,3 milliards de ventes à l'étranger en 2011.

Après un trou d'air en 2009, les exportations de montres helvétiques ont bondi sur les deux dernières années de 45,7% en valeur et de 37,2% en volume, tirées à la hausse par les achats asiatiques. Le secteur constitue la troisième branche exportatrice, derrière l'industrie pharmaco-chimique et les machines.

Le rythme devrait néanmoins ralentir et la croissance se normaliser cette année, après une croissance de quelque 15% en janvier et un mois de février qui se présente bien, a rappelé François Thiébaud, président des exposants suisses à Baselworld et par ailleurs patron de la marque Tissot, l'une des marques phares de Swatch Group.

ATS