Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'édition 2012 du salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie Baselworld a ouvert ses portes jeudi à Bâle. L'inauguration est survenue en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Plus de 100'000 visiteurs sont attendus huit jours durant.

Sous le crépitement des flashes, Johann Schneider-Ammann a coupé le ruban symbolique quelques minutes avant 11h00. Après la cérémonie d'ouverture, le chef du Département fédéral de l'économie (DFE) a entrepris une visite du salon.

Son déplacement à Bâle reflète l'importance du salon pour l'horlogerie suisse et donc pour l'industrie dans son ensemble. Troisième branche exportatrice, avec un montant record de 19,3 milliards de francs en 2011, le secteur, qui représente quelque 50'000 emplois, figure derrière la pharma-chimie et les machines.

Année horlogère faste

La 40e édition de Baselworld lance une année horlogère 2012 qui s'annonce faste, mais qui se révélera peut-être un peu moins dynamique que l'exercice exceptionnel de 2011. Le contexte économique peu favorable, associé à une profonde mutation du paysage horloger, pose des défis pour l'avenir.

Ce rendez-vous incontournable pour les professionnels du secteur accueillera jusqu'au 15 mars 1815 exposants venus de 41 pays. Au total, 456 marques suisses sont représentées, dont 292 pour les montres seulement, le reste se partageant entre la sous-traitance horlogère (124) et la bijouterie (40).

ATS