Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Basilea Pharmaceutica a inscrit des chiffres rouges et des recettes divisées par presque quatre sur son exercice 2011. L'entreprise pharmaceutique bâloise enregistre une perte nette de 57,6 millions de francs, contre un bénéfice de 107,6 millions un an plus tôt.

Le produit total a donc reculé à 66,8 millions de francs, contre 243,2 millions en 2010, a indiqué jeudi Basilea Pharmaceutica. La dégringolade s'explique principalement par la quasi disparition du poste des entrées exceptionnelles, tombé à 0,2 million après 127 millions au terme de l'exercice précédent.

La manne était liée au dédommagement reçu pour une affaire de violation de licence (pour le Ceftobiprol) par l'américain Johnson & Johnson, tranchée en novembre 2010 par un tribunal arbitral néerlandais. Le chiffre d'affaires provenant des contrats a pour sa part chuté à 35,2 millions de francs, contre 86,4 millions en 2010.

Croissance du Toctino

En revanche, le chiffre d'affaires tiré du poste médicaments a progressé de 5,8% sur un an à 31 millions de francs. Ces ventes sont le seul fait du Toctino, un traitement contre l'eczéma des mains, dont les volumes écoulés ont augmenté de 24%.

Au niveau opérationnel, Basilea a essuyé une perte de 57,3 millions de francs, contre un bénéfice de 107,7 millions en 2010. La performance du laboratoire rhénan apparaît meilleure qu'attendu par les analystes, qui prévoyaient en moyenne une somme de -69,9 millions.

ATS