Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La traditionnelle bataille d'oreillers qui marque la fin du premier été d'entraînement à West Point, la plus prestigieuse académie militaire des Etats-Unis, a mal tourné. Trente élèves de première année ont été blessés, a rapporté vendredi le New York Times.

Parmi les blessures, on comptait, outre 24 commotions cérébrales, une jambe cassée et plusieurs épaules démises, selon la direction de West Point citée par le journal.

Cette bataille d'oreillers, qui a eu lieu le 20 août, est une tradition vieille de plus d'un siècle. Elle couronne la fin d'un été d'entraînement extrêmement rigoureux. Mais cette année, certains des cadets ont apparemment choisi de fourrer dans la taie d'oreiller le casque qu'on leur avait recommandé de porter pendant la bataille, selon le journal.

Pas de mesure disciplinaire

Une vidéo postée sur YouTube montre plusieurs centaines d'étudiants se battant à grands coups d'oreillers dans la cour de l'académie. Sur Twitter, on trouvait des photos de cadets ensanglantés.

West Point a annoncé une enquête, mais aucune mesure disciplinaire n'a été prise pour l'instant faute de preuves. La direction a bien l'intention de maintenir la tradition. En 2012, un étudiant avait placé dans sa taie d'oreiller un petit coffre en métal. La bataille avait été alors été annulée l'année suivante, mais rétablie en 2014.

ATS