Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sébastien Chevallier met un terme à sa carrière de haut niveau.

Le Genevois âgé de 28 ans, 9e des JO de Londres en 2012, doit quitter le cadre national et va se réorienter professionnellement. Il ne briguera donc pas une sélection pour les JO de Rio 2016.

Chevallier a fait équipe cette année avec Marco Krattiger, mais le duo est resté sur sa faim. "Marco et moi n’avons pas réussi souvent à exploiter pleinement notre potentiel. Malheureusement, mon évolution n'a pas répondu aux attentes de la fédération", explique le Genevois dans un communiqué de Swiss Beachvolley. Il a désormais "hâte de relever de nouveaux défis en dehors du terrain de beachvolley".

Chevallier avait été désigné révélation de l'année par la Fédération internationale en 2011. Neuvième aux JO de Londres en 2012 aux côtés de Sascha Heyeer, il a remporté le titre national début septembre avec Krattiger. Mais dans l'ensemble, la paire a dû se contenter de disputer de petits tournois en 2015.

Marco Krattiger (21 ans) poursuivra sa carrière aux côtés de Jonas Kissling, avec pour but les JO de Tokyo en 2010. De son côté, Mats Kovatsch (26 ans), partenaire jusqu'à présent de Kissling, sort du cadre national et met fin à sa carrière de joueur de haut niveau, tout comme Chevallier.

En revanche, Philip Gabathuler et Mirco Gerson, de même que Nico Beeler et Alexei Strasser, attaqueront la saison 2016 dans la même configuration. "Ces deux duos sont nos atouts dans la course aux places pour Rio 2016. Gabathuler/Gerson ont encore la possibilité de se qualifier directement par le biais du ranking olympique. Avec ce tandem et la paire Beeler/Strasser, nous estimons avoir toutes nos chances de décrocher une place de quota olympique en Continental Cup (compétition internations)", relève Philippe Saxer, drecteur du "beach" à la Fédération suisse de volleyball.

ATS