Toute l'actu en bref

Revoilà Beat Feuz ! Discret jusqu'ici cet hiver, le Bernois s'est classé 3e du super-G de Kitzbühel, seulement devancé par l'Autrichien Matthias Mayer (1er) et l'Italien Christof Innerhofer (2e).

Beat Feuz n'avait quasiment pas fait parler de lui cette saison. La faute au peu de courses disputées dans les disciplines de vitesse, et à des performances mitigées lors de ses rares sorties avec une 6e place comme meilleur résultat, son seul top 10 d'ailleurs.

Le réveil de Beat Feuz était toutefois attendu à Kitzbühel. Brillant l'an dernier (2e en descente), rapide ces derniers jours aux entraînements, l'Emmentalois se plaît sur la Streif. Et notamment sur la célèbre traverse de la piste autrichienne, où son incomparable toucher de neige a encore fait des merveilles.

Cela lui a permis de s'offrir un 23e podium en Coupe du monde. Pour la victoire, en revanche, il lui a manqué 44 centièmes pour faire jeu égal avec Matthias Mayer. L'Autrichien, champion olympique 2014 en descente, a confirmé son retour au premier plan. On rappellera en effet qu'il s'était gravement blessé la saison passée à Val Gardena, où il s'était fracturé deux vertèbres.

La 3e place de Beat Feuz est de bon augure pour la descente de samedi, dont il sera l'un des grands favoris. Elle prouve aussi que le Bernois s'approche de son pic de forme, programmé début février aux Mondiaux de St-Moritz, là où il avait frappé fort l'hiver dernier lors de la "répétition générale" avec deux victoires en deux jours.

Egalement candidat au podium vendredi à Kitzbühel, Carlo Janka n'a pas pu confirmer son statut en terminant au 12e rang. Contrairement à Beat Feuz, le Grison n'a pas pu emmagasiner suffisamment de vitesse dans la traverse, alors qu'il était à la lutte pour la victoire jusque-là. Aucun autre Suisse ne s'est classé dans le top 15.

ATS

 Toute l'actu en bref