Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le parti conservateur Droit et Justice (PiS), victorieux des législatives en Pologne, a confirmé mardi soir que sa vice-présidente Beata Szydlo était bien candidate au poste de Première ministre. Certains médias commençaient à spéculer sur d'autres prétendants.

Réuni dans la soirée à Varsovie, le comité politique du (PiS), présidé par son chef Jaroslaw Kaczynki, a officiellement "décidé que Mme Beata Szydlo était candidate pour devenir Première ministre", a déclaré à l'issue de la réunion sa porte-parole, Elzbieta Wilk, citée par l'agence PAP.

"Je voudrais transmettre ce communiqué important suite à l'apparition de différentes spéculations" et "pour y couper court", a-t-elle souligné.

Certains médias spéculaient sur Jaroslaw Kaczynski pour occuper cette fonction malgré des annonces faites pendant la campagne électorale. D'autres laissaient entendre que cette fonction reviendrait à Piotr Glinski, un économiste qui a déjà été candidat à ce poste dans le passé.

En juin dernier, au lendemain de la victoire du PiS à la présidentielle, Jaroslaw Kaczynski avait proposé Mme Szydlo, 52 ans, comme candidate pour devenir chef de gouvernement en cas de victoire aux élections du 25 octobre.

Selon l'agence, M. Kaczynki et Mme Szydlo ont eu un entretien d'une heure avant la réunion du comité.

Majorité absolue

Mardi, la Commission électorale nationale a annoncé que le PiS a obtenu la majorité absolue des sièges à la Diète (chambre basse), soit 235 sur 460.

Le PiS devient ainsi le premier parti politique à pouvoir gouverner seul depuis la chute du régime communiste en Pologne en 1989. Il jouira en outre du soutien du président Andrzej Duda, candidat du PiS élu en mai à la tête de l'Etat.

Les libéraux centristes de la Plateforme civique de la Première ministre sortante Ewa Kopacz obtiennent 138 sièges et se retrouvent dans l'opposition après huit années au pouvoir. Ils sont suivis par deux nouveaux venus: le mouvement anti-système du rockeur Pawel Kukiz (42 sièges) et le parti Nowoczesna (Moderne) du néo-libéral Ryszard Petru (28 sièges).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS