Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 85% des colonies d'abeilles ont survécu à l'hiver 2017-2018.

Apiservice

(sda-ats)

Beaucoup de colonies d'abeilles ont survécu à l'hiver 2017-2018. Avec 13,8%, les pertes se situent dans la moyenne basse. Seules 9,4% des colonies étaient trop faibles au printemps pour se développer et contribuer à la pollinisation et à la production de miel.

Les principales raisons de la perte de colonies sont une trop forte infestation par le parasite varroa ou des problèmes de reines, a indiqué jeudi apisuisse, l'organisation faîtière des associations apicoles suisses.

L'ampleur des pertes hivernales varie d'année en année et d'une région à l'autre. Les apiculteurs devront compenser ces pertes au cours de la prochaine saison apicole, notamment par la formation de jeunes colonies.

Les associations suisses d'apiculteurs mènent au printemps depuis dix ans une enquête auprès de leurs membres pour évaluer l'ampleur et les causes possibles des pertes hivernales. Cette année, 1155 apiculteurs ont fourni des données. Cette enquête est coordonnée avec celle du réseau international "CoLOSS" afin de comparer les données de la Suisse à celles d'autres pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS