Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Beaver Creek: la folle remontée de Thomas Tumler

Thomas Tumler a fait sensation lors du géant Coupe du monde de Beaver Creek (USA), offrant à la Suisse, grâce sa troisième place, un premier podium dans la discipline depuis... 2011.

Le Grison de 29 ans a effectué une folle remontée de dix-huit rangs en deuxième manche!

Qualifié en 21e place avec son dossard no 48, Tumler a skié à la perfection sur le deuxième tracé pour "coller" plus d'une seconde et demi à l'Allemand Stefan Luitz, vainqueur de la course, et au maître autrichien Marcel Hirscher, deuxième. Au final, Tumler n'a concédé que 51 centièmes à Luiz et 37 centièmes à un Hirscher qui devra donc encore patienter un peu pour atteindre la barre des 60 succès en Coupe du monde.

Tumler, dont le meilleur résultat était une 8e place dans le super-G de St-Moritz en 2016, a mis fin à une très longue disette pour la Suisse. Car plus personne depuis Carlo Janka le 5 mars 2011 à Kranjska Gora n'avait réussi à monter sur le podium en géant.

Après la première manche, Loïc Meillard (4e) semblait être le mieux placé pour corriger cette anomalie. Mais le Valaisan, cinquième au final, n'a rien pu faire pour contrer la folle remontée de son coéquipier. Il s'agit du deuxième meilleur résultat de sa carrière après une quatrième place dans la spécialité aux finales d'Are en mars.

La Suisse s'est incontestablement trouvé un potentiel en géant, en témoignent aussi les résultats de Gino Caviezel (13e), Elia Zurbriggen (25e) et Marco Odermatt (27e). Le tout en l'absence du blessé Justin Murisier.

Le bilan du week-end dans le Colorado est du reste admirable, avec quatre podiums en trois jours: celui de Tumler, la victoire de Beat Feuz vendredi en descente devant Mauro Caviezel et la deuxième place de celui-ci samedi en super-G. Une belle densité qui promet en cette année de championnats du monde.

Jamais Stefan Luitz (26 ans) n'avait été à pareille fête. L'Allemand comptait huit podiums, six dans la discipline et deux par équipes. Il lui a fallu faire preuve d'une grande maîtrise de soi non seulement pour ne pas succomber à la remontée de Tumler, mais aussi et surtout pour ne pas s'effondrer face à un Marcel Hirscher qui avait remporté neuf des dix derniers géants disputés.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.