Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Beaver Creek: Svindal enchaîne

Il n'y a rien à faire actuellement contre Aksel Lund Svindal. Double vainqueur le week-end dernier à Lake Louise, le Norvégien a continué sur sa lancée en remportant la descente de Beaver Creek.

Sur une piste où il a tout connu, d'une effrayante chute en 2007 à la victoire (5 désormais), Svindal a fait une démonstration de haut en bas. Seul son ami et coéquipier Kjetil Jansrud lui a donné quelques frissons en venant échouer à 30 centièmes.

Si ce match entre Norvégiens était tombé à l'eau à Lake Louise, où Jansrud n'avait pas répondu aux attentes, il a bel et bien eu lieu à Beaver Creek. Et au vu de la domination des deux hommes, il pourrait se rejouer à de nombreuses reprises cet hiver, à commencer samedi en super-G.

Derrière les "Attacking Vikings" (leur surnom), les coureurs des autres nations ont dû se résoudre à se battre pour les places d'honneur. Le Français Guillermo Fayed s'en est le mieux sorti, lui qui est monté sur la troisième marche du podium, mais à déjà 70 centièmes de Svindal.

Carlo Janka est, lui aussi, l'un des meilleurs viennent ensuite de ce début de saison en descente. Comme à Lake Louise, le Grison a pris la 5e place dans le Colorado, à 97 centièmes de la victoire mais "seulement" 27 centièmes du podium.

Cette performance est d'autant plus réjouissante que Janka avait inquiété son monde fin octobre, lorsqu'il s'était plaint de nouvelles douleurs au dos. Le diagnostic médical s'était toutefois avéré rassurant - réaction de fatigue au niveau de la 5e lombaire -, et le coureur d'Obersaxen a prouvé sur la piste qu'il était dans le coup en ce début de saison.

Reste désormais à Janka de s'améliorer sur les secteurs de glisse, son habituel point faible. Vendredi à Beaver Creek, tout comme d'ailleurs à Lake Louise, le Grison a perdu beaucoup de temps sur le tronçon initial, avant de rivaliser avec Svindal dans les parties techniques.

A l'instar de Janka, la journée a été positive pour Patrick Küng, classé à une encourageante 9e place. Le Glaronais a certes été loin de rééditer son coup de février dernier, lorsqu'il était devenu champion du monde sur cette même piste de Beaver Creek. Mais au vu de sa préparation tronquée, une blessure au genou l'ayant privé cet été de plus de deux mois d'entraînement, il peut s'estimer heureux avec ce top 10.

Küng a montré d'indéniables progrès par rapport à la semaine dernière à Lake Louise, où il avait dû se contenter de la 16e place en descente. De bon augure pour la suite de la saison pour un coureur qui espère revenir tout devant pour les classiques de janvier.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.