Toute l'actu en bref

Les régions touristiques suisses les plus prisées des hôtes de Bed and Breakfast ont été, comme l'année précédente, le Valais, la Suisse centrale ainsi que Genève et la région lémanique (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les membres de Bed and Breakfast Switzerland ont enregistré presque autant de nuitées en 2016 que l'année précédente. La durée des séjours s'est, quant à elle, légèrement raccourcie.

En 2016, les établissements de Bed and Breakfast ont accusé une petite baisse de 0,11% des nuitées à 396'017, contre 396'423 l'année précédente. En revanche, ils ont hébergé plus d'hôtes: 171'854 personnes contre 168'062 en 2015, soit une hausse de 2,26%, indique mercredi l'organisation dans un communiqué.

Comme l'année précédente, plus de la moitié des hôtes étaient de provenance indigène en 2016. Les Suisses ont même augmenté leur part de 1,5 point, atteignant ainsi 53%.

Le nombre d'hôtes européens s'est, de son côté, stabilisé à 37,8%. Parmi eux, la part d'Allemands a légèrement diminué, bien qu'ils restent le deuxième groupe le plus important avec 15,7%. Un recul compensé par les Néerlandais et les Autrichiens.

"Nous sommes heureux de constater que le creux de la vague a maintenant été atteint et nous avons bon espoir de convaincre à nouveau davantage d'hôtes européens par notre offre exceptionnelle en 2017 ", déclare Dorette Provoost, gérante de l'organisation Bed and Breakfast Switzerland.

Courts séjours en vogue

"La tendance au tourisme urbain, et par conséquent aux courts séjours, se dessine aussi chez nous. Alors qu'un relâchement est en partie observé dans les régions reculées, les exploitants des hébergements des grandes villes comme Zurich et Berne sont très satisfaits ", note encore Dorette Provoost.

Les hôtes ne sont en effet restés que 2,3 nuits en moyenne contre 2,4 l'année précédente. L'organisation donne par ailleurs Genève comme exemple de l'essor du tourisme urbain de courte durée. Alors que le nombre d'hôtes y a augmenté de près de 30%, passant de 1454 à 1979, la durée de séjour s'y est abaissée de 2,7 à 1,9 jours.

Les régions touristiques suisses les plus prisées ont été, comme l'année précédente, le Valais (12,1%), la Suisse centrale (11,6%) ainsi que Genève et la région lémanique (10,1%), poursuit l'organisation. Et le nombre de membres de Bed and Breakfast Switzerland est resté presque stable en 2016 à 912, contre 911 en 2015.

L'organisation entend entreprendre plusieurs mesures en 2017. L'adaptation de son site internet, le lancement d'applications ou encore le renforcement de sa présence sur les médias sociaux en font partie.

ATS

 Toute l'actu en bref