Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - La Chambre des députés belges a voté sa dissolution. Elle ouvre ainsi la voie à des élections anticipées le 13 juin à la suite de la démission du gouvernement d'Yves Leterme en raison du contentieux linguistique entre Flamands et francophones.
La Chambre a franchi ce pas en adoptant en début de soirée une liste de plus de 50 articles de la Constitution qui pourront être modifiés lors de la prochaine législature. Le Sénat, la chambre haute du Parlement belge, devait faire de même dans la soirée.
La Constitution belge prévoit qu'une fois cette liste adoptée par les deux chambres et publiée au journal officiel belge, le Parlement dans son intégralité est automatiquement dissous et des élections législatives convoquées dans les 40 jours. Ce devrait être chose faite vendredi.
La date des élections sera formellement fixée par un arrêté royal que le gouvernement doit adopter vendredi, mais le président de la Chambre Patrick Dewael a déjà affirmé en séance: "Les élections sont fixées au 13 juin".
Le gouvernement du chrétien-démocrate flamand Yves Leterme a démissionné le 22 avril à la suite du départ de la coalition du parti libéral flamand. Ce dernier entendait protester contre l'impasse dans des négociations visant à remettre en cause des droits linguistiques dont bénéficient les francophones vivant en Flandre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS