Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - Un Belge d'origine palestinienne et 13 autres Palestiniens résidant dans la bande de Gaza ont déposé plainte à Bruxelles contre 14 dirigeants et officiers israéliens pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. L'ancien Premier ministre Ehud Olmert est notamment visé.
Cette plainte mentionne des actes commis en janvier 2009 dans la bande de Gaza au cours de l'opération "Plomb durci". L'ancienne cheffe de la diplomatie Tzipi Livni et le ministre de la Défense Ehud Barak sont également cités. Le procureur devrait rendre son avis sur la recevabilité d'ici à la fin août.
La loi belge de "compétence universelle" pourrait s'appliquer car l'un des plaignants a la nationalité belge.
La plainte vise entre autres le bombardement de la mosquée Ibrahim Al-Maqadmah, près du camp de réfugiés de Jabaliya. Au total, seize civils, dont des enfants, avaient été tués lors d'une attaque censée viser des militants du Hamas.
Le texte de 70 pages reprend les conclusions du rapport du juge Richard Goldstone, qui a accusé Israël et des groupes palestiniens d'avoir commis des crimes de guerre, et recommandé la saisine de la Cour pénale internationale si l'Etat hébreu refusait d'ouvrir une enquête "crédible".
En 2001, une plainte (sans suites) avait été déposée en Belgique à l'encontre de l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon pour les massacres des camps de Sabra et Chatila, au Liban, en 1982.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS