Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un immigré clandestin participant à Bruxelles à une grève de la faim pour obtenir sa régularisation s'est cousu les lèvres vendredi, a rapporté vendredi l'agence Belga. Par ce geste, il entend marquer sa détermination.

Jamal, un Marocain de vingt ans vivant en Belgique depuis 2008, fait partie d'un groupe de 23 sans-papiers en grève de la faim dans une maison appartenant à l'université flamande de Bruxelles VUB pour obtenir un permis de séjour et de travail, a précisé l'agence de presse belge.

Prêt à se suicider

Il s'est cousu les lèvres vendredi matin pour attirer l'attention des autorités sur les revendications des grévistes. En l'absence de réaction des autorités d'ici lundi, le jeune homme s'est dit prêt à se suicider.

D'autres grévistes de la faim de la VUB, pour la plupart originaires du Maghreb et d'Afrique de l'Ouest, se sont dit prêts à l'imiter si leur situation n'est pas régularisée. La Belgique est confrontée depuis longtemps à des mouvements de protestation des sans-papiers.

ATS