Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - Le député de droite et président d'un petit parti souverainiste français Nicolas Dupont-Aignan a estimé lundi que la France devait "se préparer à accueillir ses compatriotes Wallons et Bruxellois". Plusieurs responsables belges évoquent ouvertement la scission du pays.
"L'entrée en phase terminale de la crise belge conduit le pays au bord de l'éclatement. La France doit donc se préparer à assumer toutes ses responsabilités envers les francophones de Belgique, en les assurant le cas échéant de son accueil et de sa protection", a écrit le président du parti "Debout la République" dans un communiqué.
"Maintenir une fiction de Belgique nous conduirait à un divorce violent, à la Yougoslave, là où une séparation paisible à la tchécoslovaque est possible. Il est donc du devoir de la France de prouver qu'un autre modèle est possible en accueillant les Wallons et Bruxellois s'ils le souhaitent au sein de la République", estime le député français.
La Belgique semblait mardi plus que jamais dans l'impasse après l'échec vendredi des négociations menées entre néerlandophones et francophones depuis près de trois mois pour la formation d'un nouveau gouvernement. Le tabou de la scission du pays a commencé à tomber dans le monde politique francophone belge, dont plusieurs représentants de premier plan ont ouvertement évoqué cette éventualité dimanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS