Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe de boucherie et charcuterie Bell, en mains à hauteur de plus de 66,3% du grand distributeur Coop, a vu ses ventes se replier l'an dernier, sous l'effet notamment de l'euro faible et d'une cession. Son chiffre d'affaires a diminué de 3,8% à 2,52 milliards de francs.

Corrigé des effets de change, acquisitions et cessions, le chiffre d'affaires montre toutefois une progression de 1,8%, selon les chiffres publiés vendredi par de la plus grande filière de la viande helvétique.

Bell a vu son volume d'écoulement en Suisse augmenter de 2,1% à 120,8 millions de kilos, avec à la clé une progression du chiffre d'affaires corrigé des acquisitions et cessions de 1,2% ou 20 millions de francs, à 1,75 milliard.

Suite à la vente de la division Convenience (produits frais prêts à consommer) à la société liechtensteinoise Hilcona, dans laquelle Bell a pris une participation de 49%, ce chiffre est toutefois inférieur de 3,4% ou 62 millions à celui de 2010.

Europe

En Europe, où Bell possède notamment le groupe français Polette et les entreprises allemandes Zimbo et Abraham, le volume des ventes a crû de 5,4% à 103,5 millions de kilos, avec un chiffre d'affaires augmenté de 5,7% à 624,8 millions d'euros. L'acquisition de la société allemande Hoppe a participé pour 14 millions d'euros à cette croissance.

Exprimées en francs, les ventes en Europe ont toutefois baissé de 4,8% à 771 millions.

ATS