Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller fédéral élu Ignazio Cassis (centre) entouré de sa femme Paola et de l'ancien conseiller fédéral Flavio Cotti, le dernier tessinois à avoir siégé au gouvernement fédéral.

KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI

(sda-ats)

Le conseiller fédéral élu Ignazio Cassis a reçu un accueil enthousiaste jeudi à Bellinzone. La population a fêté le retour d'un représentant de la Suisse italienne au gouvernement fédéral après 18 ans d'absence.

Après un cortège haut en couleurs et en musique qui a défilé de la gare au siège du gouvernement, la partie officielle a été marquée par les discours du ministre sortant Didier Burkhalter et de son successeur qui a vécu un véritable bain de foule.

Les écoles tessinoises n'ont pas eu un jour de congé jeudi pour la journée de festivités en l'honneur d'Ignazio Cassis. Toutefois, des centaines d'écoliers du chef-lieu cantonal étaient de la partie.

Dès l'arrivée du train spécial à 14h14, durant le défilé dans le centre-ville et devant le siège du gouvernement cantonal, ils ont réservé un accueil enthousiaste à l'élu, brandissant des drapeaux suisses et tessinois. Ils scandaient à tue-tête "Ignazio, Ignazio, Ignazio". Ce dernier avait déjà reçu un accueil chaleureux un peu plus tôt dans la journée à Altdorf (UR), lors d'une halte du train officiel parti de Berne peu avant midi.

Premières accolades pour sa famille

Pendant des années médecin cantonal - son ancien bureau donne sur le Palais du gouvernement - puis député au Grand Conseil tessinois avant de devenir conseiller national, "il Dottor Cassis" comme l'appellent encore les Tessinois a su profiter de son bain de foule dans la joie et la détente.

Sous un soleil quasi estival, accompagné de son épouse Paola, elle aussi médecin, Ignazio Cassis n'a pas ménagé ses accolades et ses poignées de main dans une ambiance bon enfant. A sa descente du train spécial, les premières personnes qu'il a embrassées étaient ses sœurs et sa maman nonagénaire.

La partie officielle des festivités a eu lieu sur la place du gouvernement devant les invités et des milliers de personnes accourues de tout le canton pour l'occasion.

Le président du Conseil d'Etat Manuele Bertoli a souligné le "grand honneur" que cette élection représente pour le Tessin et a remercié le conseiller fédéral sortant Didier Burkhalter, "dont le départ a permis l'évènement que nous célébrons aujourd'hui". Il s'est réjoui du retour d'un représentant de la Suisse italienne au Conseil fédéral après 18 ans d'absence.

"Bienvenue dans cette belle maison"

Didier Burkhalter a débuté son discours en italien avant de poursuivre en français. "Ignazio, grâce à ton entrée à l'exécutif fédéral, la Suisse italienne se sentira davantage comprise à Berne." "Bienvenue", a dit le Neuchâtelois, "dans cette belle maison qu'est le Conseil fédéral, une maison qui - tu le verras - est en réalité un collège, une école de vie."

"Et en reprenant le département que je vais quitter tu auras la plus belle des écoles de vie, celle qui te permettra de représenter la Suisse dans le monde et de vivre deux réalités, la nôtre et celle de pays lointains. Tu sauras trouver la clé qui ouvre la porte du dialogue", a conclu Didier Burkhalter, longuement acclamé.

Une porte ouverte

Le héros de la fête a pris la parole en dernier. Levant les bras au ciel il s'est exclamé "merci pour votre chaleur" avant de saluer une jeune femme blonde appuyée au balcon d'une bâtisse rose jusqu'à côté du siège du gouvernement: "C'est là dans le bureau du médecin cantonal que j'ai travaillé des années durant, c'est de là que je me suis dirigé vers la politique et cette jeune femme est mon ex-secrétaire!"

Le nouveau conseiller fédéral a remercié les 80 membres du Parlement qui ont fait le voyage de Berne avec lui: "grâce à votre vote", a-t-il dit, "vous avez contribué à rendre la Suisse plus forte en ouvrant une porte à la Suisse italienne". Et d'ajouter "je n'oublierai pas les Grisons italophones ni le canton dans son ensemble."

Les festivités devaient se poursuivre avec un repas de gala offert par le canton du Tessin. A 20 heures, Ignazio Cassis et sa délégation devaient reprendre le train pour la capitale fédérale afin d'assister, vendredi, au dernier jour de la session parlementaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS