Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Belinda Bencic (WTA 71) s'est présentée devant la presse mercredi en marge du Ladies Open de Lugano, pour lequel elle a dû déclarer forfait en raison d'une fracture au pied droit.

Frustrée, la St-Galloise n'a pas d'autre choix que de se montrer patiente. No 7 mondial en février 2016, elle accumule les pépins physiques depuis son avènement. Alors qu'elle avait signé un retour tonitruant l'automne dernier après sa blessure - et son opération - à un poignet, elle doit faire face à un nouveau contre-temps. Et si sa longue pause forcée de l'an dernier lui avait fait du bien, l'actuelle a plutôt l'effet inverse.

"Il n'y a cette fois-ci rien de positif", a lâché la St-Galloise de 21 ans, qui avait laissé ses béquilles chez elle - un signe d'amélioration de son état - mais doit utiliser une protection en carbone dans sa chaussure afin d'éviter tout faux mouvement. "Je ne peux pas me lamenter trop longtemps sur mon sort", poursuit la joueuse qui espérait disputer à Lugano son premier tournoi sur terre battue depuis plus de deux ans.

La compétition lui manque énormément. Belinda Bencic s'occupe pour l'heure comme elle peut, partageant son temps entre Wollerau, Bratislava et Monaco. Elle se prépare physiquement tout en ménageant son pied meurtri: aqua-jogging, vélo et travail de force figurent notamment à son programme. Elle effectue en outre une thérapie sonique une fois par semaine.

La Saint-Galloise, dont la blessure est moins grave qu'annoncé initialement (il ne s'agit finalement pas d'une fracture de fatigue), est sur la touche pour quatre à six semaines. Elle saura à la fin avril, après un rendez-vous chez son médecin, si elle peut reprendre l'entraînement. Mais elle ne le fera que si elle ne ressent plus la moindre douleur.

Si tout va bien, Belinda Bencic espère renouer avec la compétition durant la semaine précédant Roland-Garros (21 mai-10 juin), à l'occasion du tournoi ITF de Trnava. Son objectif reste de participer à la deuxième levée du Grand Chelem. "Je vais mieux qu'il y a deux semaines. Mais je préfère m'arrêter plus longtemps que trop brièvement. Sinon, je devrai recommencer à zéro", a-t-elle conclu.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS