Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Benjamin Roduit siège désormais au National à la place de Yannick Buttet. Brigitte Crottaz a également fait son apparition lundi pour reprendre le flambeau de Jean Christophe Schwaab (archives).

KEYSTONE/OLIVIER MAIRE

(sda-ats)

Deux nouveaux Romands ont fait leur apparition lundi sous la Coupole fédérale. Benjamin Roduit (PDC/VS) succède à Yannick Buttet, parti suite à des accusations de harcèlement sexuel. Brigitte Crottaz (PS/VD) reprend le flambeau de Jean Christophe Schwaab.

Agé de 55 ans et ancien coprésident du PDC du Valais romand, Benjamin Roduit est professeur au lycée-collège des Creusets de Sion dont il a été recteur pendant treize ans.

En proie à des accusations de harcèlement sexuel parues dans la presse et à une procédure pénale pour contrainte, Yannick Buttet avait fini par démissionner du Conseil national. Il a en revanche repris au début du mois la présidence de la commune de Collombey-Muraz.

Médecin spécialiste en diabétologie-endocrinologie, la députée socialiste vaudoise Brigitte Crottaz, 60 ans, accède quant à elle au National après la décision de Jean Christophe Schwaab de se consacrer davantage à sa famille. Le fils aîné du démissionnaire souffre d'un trouble du développement.

D'autres nouveaux venus feront leur apparition ces prochaines semaines. Michael Töngi succédera à Louis Schelbert (Verts/LU) et Nicolo Paganini prendra le relais de Jakob Büchler (PDC/SG) le 12 mars. L'ancien président de la Jeunesse socialiste Fabian Molina ne s'installera quant à lui dans le siège de Tim Guldimann (PS/ZH) que le dernier jour de la session.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS