Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Benoît Violier, le nouveau chef de l'Hôtel de Ville à Crissier, a dit son émotion après le décès subit de Philippe Rochat, son prédécesseur. "Cette journée est particulièrement difficile. C'est terrible, on était comme père et fils", a-t-il confié.

L'atmosphère était lourde mardi à Crissier. "C'est le silence, ça pleure", a dit à l'ats Benoît Violier. "Ici, c'est une famille. On vient de perdre un membre de la famille", a-t-il ajouté. "Philippe Rochat était tellement proche de tout le monde. Il était aimé de tous. Il donnait tout, ce qui le symbolise, c'est sa générosité".

"J'ai appris la nouvelle de son décès vers 12h30. J'ai réuni mon équipe de cuisine et de service à la fin du service", a-t-il raconté. Sur les 54 collaborateurs, 15 sont là depuis plus de 15 ans et ont donc travaillé de nombreuses années avec Philippe Rochat.

Malgré tout, le service ne s'est pas interrompu: "j'étais là à l'époque lorsqu'il avait perdu son épouse. Il nous avait dit d'aller de l'avant. Il faut continuer", a ajouté Benoît Violier. "Depuis la reprise, je l'ai toujours cité comme un deuxième père".

ATS