Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le 31 octobre 1512, était inaugurée la Voûte de la Chapelle Sixtine, oeuvre maîtresse de Michel-Ange. Cinq cents ans plus tard, Benoît XVI a exalté mercredi soir un chef d'oeuvre où Michel-Ange a exprimé "la puissance" et "l'intelligence" de la création, un lieu mythique victime de son succès touristique.

Benoît XVI, qui glorifie volontiers dans ses homélies le lien entre foi et art, a choisi de prier la veille de la Toussaint sous cette voûte imposante, à la fois sensuelle et mystique. C'est en souvenir du jour où son lointain prédécesseur, Jules II, inaugurait la fresque représentant des scènes de la Genèse, peint par Michelangelo Buonarotti (1475-1564).

"L'attraction fatale"

La Chapelle Sixtine est à la fois un lieu visité par 5 millions de touristes par an (10'000 par jour ordinaire et jusqu'à 30'000 aux jours d'affluence), et celui où les cardinaux élisent à huis clos les papes lors des conclaves.

"Elle est l'attraction fatale, l'objet du désir, l'objectif auquel le public international qui fréquente les musées ne peut pas renoncer", a résumé dans le quotidien du Vatican, "l'Osservatore Romano", le directeur des Musées du Vatican, Antonio Paolucci.

Face à l'afflux de touristes, l'accès à la chapelle Sixtine pourrait à terme être limité, afin de protéger ces fresques. A plus long terme, les musées n'auront pas d'autre choix que de limiter le nombre de visiteurs, selon M. Paolucci.

Des mesures drastiques pour réduire l'affluence devraient être prises si un nouveau système d'aération n'est pas installé d'ici l'année prochaine, a-t-il estimé.

Sous étroite surveillance

En décembre dernier, le directeur des musées avait révélé que la Chapelle était déjà depuis l'été 2011 sous étroite surveillance scientifique, grâce à la présence discrète de 36 détecteurs dans des tubes noirs suspendus, et 14 autres fixés à différents endroits.

Les millions de visiteurs ont apporté en 2011 dans les caisses de l'administration du plus petit Etat du monde 91,3 millions d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS