Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un homme de 28 ans, qui était accusé d'avoir mis le feu à plus de 80 véhicules l'été dernier à Berlin, a été condamné mardi à sept ans de prison, a-t-on appris de source judiciaire. La cour l'a reconnu coupable d'avoir allumé les incendies et ainsi provoqué un million d'euros de dégâts.

Devant le tribunal de grande instance de Berlin, le représentant du parquet avait réclamé une peine de huit ans de prison. Le pyromane a affirmé avoir agi seul et "par pure frustration", selon la police. Il pouvait incendier jusqu'à 12 voitures par nuit, utilisant du combustible pour briquet.

Alors que la campagne électorale pour la ville-Etat de Berlin battait son plein, la droite locale et notamment la CDU de la chancelière Angela Merkel avait utilisé ces incendies pour mettre en cause la politique du maire sortant, Klaus Wowereit (SPD).

Depuis, ce dernier a été réélu et a négocié une alliance avec la CDU pour diriger la ville-Etat. Les incendies de voitures sont particulièrement nombreux autour du 1er mai, date qui est aussi l'occasion de violentes échauffourées entre militants d'extrême gauche et forces de l'ordre.

ATS