Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement allemand a approuvé jeudi l'envoi de deux batteries de missiles Patriot en Turquie. Berlin prévoit aussi de déployer jusqu'à 400 soldats de la Bundeswehr, sous le commandement de l'OTAN, pour protéger ce pays d'éventuelles menaces syriennes.

L'armée allemande étant sous contrôle de la chambre basse du Parlement (Bundestag), l'intervention doit encore recevoir l'aval des députés. Mais le vote, espéré entre le 12 et le 14 décembre prochain, ne devrait être qu'une formalité. Le principal groupe d'opposition, les sociaux-démocrates du SPD, ont déjà laissé entendre qu'ils voteraient "oui" avec la majorité de la chancelière Angela Merkel.

Le ministre allemand de la Défense, Thomas de Maizière, a expliqué que "les réflexions, notamment sur les lieux où seront déployées ces batteries ne sont pas encore tout à fait terminées".

"C'est une décision grave face à une situation grave, et c'est tout sauf une évidence", a commenté de son côté le ministre des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, également présent à la conférence de presse.

Dimension défensive soulignée

Les Patriots sont capables en quelques secondes de détruire en vol d'éventuels missiles en provenance de la Syrie voisine. Mais ils ne pourront "en aucun cas servir à l'instauration ou à la surveillance d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus du territoire syrien ou à d'autres actions de type offensif", a souligné le ministre allemand de la Défense.

Les deux ministres ont souligné avec insistance la dimension défensive de l'engagement allemand, notamment pour rassurer une opinion publique majoritairement hostile aux interventions militaires à l'étranger, que ce soit en Turquie, en Afghanistan ou ailleurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS