Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Berlin rabote sa prévision de croissance 2015 du PIB à 1,7%

Le gouvernement allemand abaisse légèrement sa prévision de croissance du produit intérieur brut (PIB) cette année, à 1,7%, contre une précédente estimation de 1,8%. La correction intervient sur un fond d'horizon qui s'assombrit, notamment dans les émergents.

Pour l'an prochain, la prévision émise en avril est inchangée, à 1,8%. Les chiffres de Berlin sont en ligne avec ceux des principales institutions nationales et internationales.

Le ministre de l'économie, Sigmar Gabriel, s'est félicité mercredi que "l'économie continue à croître" et soit "en bonne voie, en dépit de perspectives plus contenues de l'économie mondiale et d'une croissance plus faible en Chine" et dans d'autres marchés émergents.

L'Allemagne, qui exporte pour plus de 100 milliards d'euros (110 milliards de francs) par mois vers l'étranger, est en première ligne pour pâtir du tassement de la croissance en Chine et ailleurs. Plusieurs indicateurs récents ont d'ailleurs nourri les inquiétudes à ce sujet.

Chômage en baisse

Mais les perspectives plus réjouissantes en zone euro et aux Etats-Unis contrebalancent ces préoccupations. Et l'évolution toujours soutenue des dépenses de consommation reste "le pilier centrale" de la croissance allemande, a estimé Sigmar Gabriel, soulignant la vigueur persistante du marché du travail.

L'Allemagne connaît depuis des mois son chômage le plus faible depuis la Réunification en 1990 (6,4% en septembre) et le ministère de l'économie attend un nouveau recul du nombre de chômeurs cette année. En 2016, en revanche, les statistiques du chômage devraient porter la marque de l'arrivée de centaines de milliers de réfugiés.

De manière générale, ce sujet constituera "le gros défi" de la première économie européenne dans les mois à venir, a déclaré le ministre social-démocrate, numéro deux du gouvernement d'Angela Merkel.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.