Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'effondrement d'un pan du plafond du parc aquatique Bernaqua le 12 avril à Berne est dû à une suspension incorrecte du sous-plafond, a annoncé vendredi le Ministère public. L'enquête doit déterminer qui a commis d'éventuelles erreurs de montage ou de planification.

Le système du plafond est constitué d'une dalle fixée à intervalles réguliers par des tiges de suspension. Les experts du Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (LFEM) relèvent que des tiges de suspension manquantes et l'étayage insuffisant des bordures du plafond sont à l'origine de cet accident.

Le 12 avril 2011, un pan de plafond s'est effondré d'une hauteur de quinze mètres. Un homme avait été blessé et une femme avait dû être soignée sur place en raison du choc. Le Ministère public a ouvert une enquête contre inconnu afin de clarifier la cause de l'accident et la responsabilité de la violation par négligence des règles de l'art de construire.

ATS