Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sion - Le producteur valaisan de chanvre Bernard Rappaz incarcéré à la prison des Iles à Sion a cessé sa grève de la soif vendredi, trois jours après l'avoir entamée. Il a obtenu l'autorisation de téléphoner qu'il réclamait, selon Boris Ryser, un proche du chanvrier.
Boris Ryser est soulagé après la visite qu'il a pu rendre au détenu mardi. "L'avocat a obtenu que Bernard puisse avoir accès à un téléphone", a déclaré M. Ryser. Il a ainsi recommencé à boire vendredi soir, mais poursuit sa grève de la faim entamée à son retour en prison le 21 mai.
L'agriculteur avait demandé à pouvoir téléphoner à sa fille. Le refus des autorités l'avait poussé à durcir son action trois jours après son retour en cellule.
Condamné à cinq ans et huit mois de réclusion pour violation grave de la loi fédérale sur les stupéfiants, Bernard Rappaz a entamé sa peine le 20 mars. Il a immédiatement débuté une grève de la faim.
Le 9 mai, la conseillère d'Etat valaisanne en charge de la sécurité Esther Waeber-Kalbermatten a suspendu la peine pour des raisons de santé. Assigné à résidence, le chanvrier a été reconduit en prison le 21 mai et a débuté une nouvelle grève de la faim.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS