Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Bernard Rappaz est renvoyé devant la justice valaisanne. Il devra répondre de faits remontant aux années 2002 à 2006 analogues à ceux pour lesquels il a été condamné en 2008, notamment pour violation de la loi sur les stupéfiants. Le chanvrier dénonce un "acharnement".
Le Ministère public du canton du Valais a renvoyé jeudi Bernard Rappaz devant le Tribunal du IIIe arrondissement pour le district de Martigny, écrit-il vendredi dans un communiqué.
Nombreuses infractions
Le chanvrier devra répondre de faux dans les titres, d'opposition aux actes de l'autorité, de soustraction d'objets mis sous main de l'autorité, de blanchiment d'argent, de violation grave de la loi sur les stupéfiants et de violations graves de la loi sur la circulation routière.
Il sera aussi jugé pour infractions à la loi sur l'assurance-vieillesse et survivants (LAVS), à la loi sur l'assurance-invalidité (LAI), à la loi sur les allocations pour perte de gain (LAPG) et à la loi sur l'assurance-accidents (LAA).
Ces faits datent des années 2002 à 2006. Ils n'ont pas été soumis à jugement dans la dernière procédure, qui portait sur les années 1997 à 2001, précise le ministère public.
"Acharnement"
Interrogé par l'ATS, Bernard Rappaz a dénoncé un "acharnement" de la justice valaisanne. "Cette manoeuvre permet de me diaboliser encore plus", a-t-il martelé. Selon le chanvrier, ces faits étaient déjà connus au moment de son procès en 2006 et auraient pu être "mis dans le même paquet".
Le Valaisan "ne craint rien". Son avocat va demander à ce que la peine de cinq ans et huit mois qu'il est déjà en train de purger ne soit pas rallongée.
Détenu à domicile
L'infatigable défenseur du chanvre a été condamné en novembre 2008 pour violation grave de la loi fédérale sur les stupéfiants et gestion déloyale aggravée, notamment.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS