Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 150 étudiants ont perturbé le début de la session du Grand Conseil bernois lundi, obligeant le président à suspendre quelques minutes la séance. Massés dans la tribune, ils ont chanté, sifflé et crevé des ballons pour dénoncer la hausse des taxes d'études.

Face à ce concert de protestations, plusieurs députés bourgeois ont quitté la salle. Les étudiants ont notamment entonné un chant de protestation avant de lire une revendication. La session a pu finalement reprendre après plusieurs minutes d'interruption.

ATS